Réseaux sociaux

Search here:
Home > Sébastien Penfornis

Sébastien Penfornis

agence taktyk paysagiste

L’Architecte Paysagiste

 

 

 

 

 

 

« L’ALLIANCE D’UN PARC À L’ANGLAISE ET D’UN PARC CONTEMPORAIN MULTI-USAGES »

 
« En face, de l’autre côté de la Manche, il y a l’Angleterre avec les jardins du Hampshire et du Sussex. Je vois le parc Saint-Ursin comme l’interprétation d’un jardin à l’anglaise, une hybridation entre un parc à l’anglaise et un parc contemporain multi-usages, où cohabitent loisirs, sport, jeux, travail…

On s’y promènera parmi une grande variété d’espèces locales, avec ici et là quelques érables, arbres emblématiques du Canada, clin d’œil bien sûr à l’histoire locale et au débarquement des troupes canadiennes sur la plage toute proche.

De plus, un « jardin des essais » sera rapidement mis en place : une sorte de pépinière qui préfigurera le futur parc, et en sera l’embryon.  Nous allons nous employer à pré-verdir au maximum, au rythme des acquisitions foncières et à donner du relief au terrain en jouant sur les déplacements de terre, d’où naitront des buttes : des levées de terrain d’où l’on verra la mer scintiller…

Le projet s’étendra sur une quarantaine d’hectares aménagés en quatre tranches successives.

Notre ambition est de proposer un schéma directeur qui ait du sens et de « raccrocher » ce futur quartier à la ville existante.  Il s’agit de déplacer la limite de la ville, donc d’en redessiner les contours, d’ouvrir aussi Courseulles au grand paysage du sud, d’en revaloriser l’aspect rural, de ramener de la biodiversité et une forme de « rusticité ». Tout cela se fera dans une échelle de temps longue et courte à la fois :  que sont quinze ans à l’échelle d’une ville ? »

 

 

arbre sebastien penfornis

 

 

Tags

le-parc-saint-ursin, paysagiste, témoignage

0
SHARE